Du championnat de France aux sélections internationales

May 26, 2018

Pour ce championnat à double objectif, il fallait réaliser le matin aux séries les temps de sélection pour se qualifier en équipe de France puis disputer les titres de champion de France en fin de journée sur les finales A.

Samedi soir 26 mai, les Dauphins du TOEC sont ravis avec des records personnels battus en pagaille, des finales, des podiums, des titres et des sélections internationales qui ravissent les nageurs et l’encadrement du club.

 

Ont d’ores et déjà besoin de leur passeport :

  • Assia Touati, Alizée Morel, Jonathan Atsu et Lorys Bourelly sur le relais 4x200NL du 3 au 9 août des championnats d’Europe qui auront lieu à Glasgow. Jonathan s’élancera également en individuel sur le 200NL sa spécialité.

  • Thomas Oswald sur le 50 et le 100 brasse, Thomas Fargeot sur le 1500 NL, Guillaume Guth sur le 100NL et Maxime Taunais sur le relais 4x100NL s’envoleront pour Helsinki du 22 au 27 mai pour les Euros Juniors.

  • Léon Marchand et Milian Boucher partiront pour l’Open de Bratislava

  • Thomas Boursac rejoindra l’équipe de France A’  très certainement pour l’US Open cet été.

Pour Assia qui était engagée sur le 50, 100 et 200NL, l’objectif était clair :

 

 

« Je voulais vraiment remettre un pied en équipe de France. L’année passée j’ai fait les Universiades mais ce n’est pas tout à fait pareil. J’ai vécu une équipe de France en junior et la sensation que cela procure c’est vraiment incroyable. Et quand on y a goûté on ne veut plus que ça s’arrête. J’avais vraiment hâte de revivre ça.

Avec le 50 NL comme première épreuve, je voulais entrer vite dans la compétition, sans pression pour faire une bonne course et surtout prendre du plaisir. J’étais sur objectif dès les séries en réalisant mon record 25’’90. Et l’après-midi en finale j’ai même progressé en sprint en 25’’83. Ca donne confiance.

Pour le 200NL j’ambitionnais 2’00’’20. C’était compliqué mais possible. Et quand je me suis qualifiée avec le 5ème temps sur le relais 4x200 NL j’étais plus soulagée que contente. Une fois le temps de sélection réalisé, j’ai abordé la course de l’après-midi complètement différemment. Je voulais simplement mettre en place ce que je savais faire. Je n’avais pas besoin de réaliser mon meilleur temps alors j’ai privilégié les sensations et du coup j’ai eu beaucoup de plaisir à nager. »

 

Sur le 100NL Assia a encore gagné  de la vitesse. Elle voulait faire partie des 5 ou 6 meilleures et c’est pari gagné puisqu’elle termine 5ème en 55’’27. Après une année compliquée, elle est ravie de ses championnats. « La blessure à la cheville et les virus m’ont permis de prendre beaucoup de recul pendant ma préparation. J’ai beaucoup appris sur moi, sur comment aborder les choses et prendre le recul qu’il faut quand il faut. Grâce à la préparation mentale, j’ai pu progresser sur les détails. Et les détails ça compte énormément à ce niveau ». 

 

 

Alizée remet quant à elle son titre de championne de France en jeu ce dimanche. Qualifiée sur le 200NL et le 400NL elle a gagné sa sélection en équipe de France en réalisant le 4ème temps du 200NL en 2’00’’45. Médaillée de bronze sur cette épreuve l’année passée, elle ressort malgré tout ravie d’avoir gagné son ticket. « C’est toujours plus facile en compétition d’être le challenger. Avec un titre de championne de France on sait qu’on est attendue. On se met plus de pression. Du coup il faut apprendre de plus en plus à gérer la pression extérieure et parvenir à s’extraire du regard des autres. C’est compliqué. Aux France 25m cet hiver j’ai perdu mon titre de championne de France sur le 800NL. Même si je savais qu’on était au tout début de notre programmation sportive qui n’avait débuté qu’en octobre, ça ne m’a pas fait du bien au moral. Depuis j’ai pris confiance. La préparation sur cette saison a été éprouvante. Je me suis bien entraînée et je pense avoir un niveau intéressant.»

 

Cette année, l'équipe élite a suivi les mêmes stages que l'année passée, à la Réunion et sur Ténérife.  « C’était rassurant et efficace de partir sur les mêmes endroits de stage que l’année dernière. Ca nous a permis de ne pas perdre de temps, de travailler de suite et d’éviter les désagréments déjà vécu l'année dernière avec l’eau salée. »

 

 

Avec un titre de championne de France gagné vendredi sur le relais 4x200NL aux côtés de Lou Ditière, Julie Coste et Aurore Jacolin s’élance demain pour sa course fétiche. Elle reviendra sans aucun doute sur ses sensations et ses résultats. A suivre...

Please reload

Archives
Please reload

© 2014 Les Dauohins du TOEC - 54, rue des 7 Troubadours - 31000 Toulouse - tél: 05 61 99 10 10 - fax: 05 61 99 10 14 - localiser - Siret : 34233163400028