Le b.a.b-a

May 24, 2018

Les Championnats de France qui se déroulent cette année à Saint Raphaël, constituent pour tout nageur un objectif fondamental. Quelle que soit  sa catégorie, le nageur rêve de nager auprès des meilleurs, de les concurrencer, de remporter un titre de champion de France et de décrocher une sélection en équipe de France.

 

La 1ère édition des championnats remonte à 1899. Les nageurs se disputaient alors 3 épreuves sur 3 lieux différents: le 100 NL dans les bains Deligny, piscine flottante sur la Seine à Paris, le 400 NL en mer à Saint Valéry en Caux et le 500 NL dans le grand canal de Versailles.

 

Dès 1902, les épreuves prennent place en piscine. Et depuis 2004, deux championnats de France ont lieu l'un en petit bassin (25m) en hiver aux alentours de décembre et l'autre en grand bassin (50m) au printemps.

 

Aujourd’hui, ce sont 17 épreuves qui sont disputées en 6 jours (NL : 50, 100, 200, 400, 800 et 1500 - Dos : 50, 100 et 200 - Brasse : 50, 100 et 200 - papillon : 50, 100 et 200 - 4 nages : 200 et 400). 152 clubs représentés et 569 participants s’alignent cette semaine le matin pour les séries qualificatives aux finales de l’après-midi: une finale A avec les 8 meilleurs temps, une finale B avec les 8 suivants et une finale C pour les juniors de 14 à 18 ans. Les Dauphins du TOEC partis dimanche soir, sont une fois de plus la plus grosse délégation avec ses 37 nageurs, 5 entraîneurs, kinés et préparateur physique.

 

 

 

 

 

 

 

Nos 12 filles et 25 garçons qualifiés au préalable sur les compétitions intermédiaires en réalisant les temps de référence fixés par la Fédération Française de Natation, ambitionnent donc le meilleur pour ces championnats, du record personnel battu, à la sélection internationale en passant par le titre de champion de France.

 

Véritable moment de vérité, cette compétition constitue en effet la porte d’entrée pour l'accès en équipe de France. En réalisant les temps de sélection déterminés par la FFN, les nageurs du TOEC espèrent bien se qualifier en équipe de France pour disputer les grands rendez-vous internationaux de cet été. Thomas Oswald, Thomas Fargeot ont d’ailleurs déjà décroché leur sélection internationale sur le 100 brasse et le 1500 nage libre pour les Euros Juniors.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les conditions de participation des équipes nationales aux compétitions internationales sont fixées par la FINA (Fédération Internationale de Natation) qui signale à chaque fédération nationale le

nombre maximum de nageurs qu’elle peut engager. Et des nageurs supplémentaires peuvent se qualifier sous réserve qu’ils aient préalablement le temps de sélection déterminé par la FINA, ou la LEN en compétition.

 

 

 

 

 

Les compétitions internationales de cet été:

  • 16 e 17 juin 24ème coupe de la COMEN à Limassol à Chypre (2003 à 2005)

  • 23 au 26 juin 18ème Jeux Méditerranées à Tarragone

  • 4 au 8 juillet 45ème Champ Europe Juniors à Helsinki (2000 à 2004)

  • Fin juillet début août sélection équipe de France A’ aux USA US Open (1996 à 2000)

  • 3 au 9 août 34ème Champ Europe Glasgow

  • 1er au 19 octobre JOJ à Buenos Aires (2000 et 2001)

  • 3 au 8 décembre Champ Monde 25m Hangzou

  • Janvier 2019 Champ monde juniors Budapest (2001 à 2005)

 

A quand les championnats de France 50m sur Toulouse ?

 

Seules les piscines olympiques certifiées par la FFN aux normes de type GE (spécialisée dans les grandes compétitions) peuvent accueillir les championnats de France. La ville de Toulouse comptant 2 bassins de 50m (Léo Lagrange et Castex) pourrait a priori candidater. Mais c’est sans compter les mesures d’un géomètre. Les bassins doivent en effet se conformer aux règles suivantes pour un bassin vide et sans plaque de chronométrage : contenir 8 couloirs avec 2 espaces d’au moins 0,20m à l’extérieur du 1er au dernier couloir ; un couloir doit mesurer entre 50 et 50.03m, être large d’au moins 2,50m, la plaque de chronométrage électronique doit être épaisse de 0,010m, le bassin d’une profondeur minimum d’1m et d’une profondeur d’1,80m minimum s’étendant sur une distance de 1m à 6m du mur d’extrémité, l’eau de la piscine doit être douce avec une température comprise entre 25 et 28°C et maintenue à un niveau constant (aucun record ne pourra être validé en eau salé)… Autant de critères à satisfaire selon le niveau de compétition ambitionné (national, interrégional/régional ou départemental).

Seule la piscine Léo Lagrange dispose des dimensions adéquates sur le plan national. Cependant, à moins de disposer d’un véritable bassin d’échauffement, Toulouse aura des difficultés à accueillir les prochains championnats. A quand donc un complexe olympique à Toulouse ?

Please reload

Archives
Please reload

© 2014 Les Dauohins du TOEC - 54, rue des 7 Troubadours - 31000 Toulouse - tél: 05 61 99 10 10 - fax: 05 61 99 10 14 - localiser - Siret : 34233163400028