J6 aux Championnats de France

May 28, 2017

 

Du côté des résultats à Strasbourg

 

100 DOS: Anaïs Podevin (1.05.86) et Anaïs Castaing (1.07.48)

 

200 BRA: Rémi Renard (2.21.03) finaliste B , Antoine Viquerat (2.21.61) finaliste B, Thomas Oswald (2.25.61)

 

400 NL: Alizée Morel (4.13.04) championne de France, Marion Abert (4.15.49) vice-championne de France, Gwladys Larzul (4.26.56) finaliste B

 

50 NL: Ganesh Pedurand (23.02) 7ème de la finale A, Lorys Bourelly (23.21) finaliste B, Paul PIjulet (23.27) finaliste B, Guillaume Guth (23.26) 1er de la finale C, Louis Godefroid (23.90) finaliste C, Jean-Guy Délices (23.63), Vince Régent (23.70), Jonathan Atsu (23.72), Florian Coiffard (23.89), Rémi Meresse (24.18), Paul Lemaire (24.23), Pierre Rouault (24.44), Adrien Coiffard (24.50).

 

50 PAP: Raphaëlle Anglade (29.51) finaliste C

 

1500 NL: Joris Bouchaut vice champion de France (15.05.67), Mathis Castera (15.21.71) 4ème, Thomas Fargeot (15.55.99)

 

4x100 NL: 4ème Paul Pijulet, Antoine Viquerat, Paul Lemaire, Lors Bourelly  (3.43.41), 6ème Geoffrey Renard, Ganesh Pedurand Matthias Marsau, Vince Regent (3.47.22), 

Médaillées de bronze Anaïs Podevin, Solène Gallego, Assia Touati, Alizée Morel (4.13.38)

 

  • Zoom: Leurs premiers championnats de France chez les Dauphins du TOEC

Cette saison ils ont rejoint les Dauphins du TOEC et ont vécu leurs premiers championnats de France en vert et blanc. Louis Godefroid (16 ans, sprinteur), Guillaume Guth (17 ans sprinteur) et Antoine Viquerat (19 ans brasseur) reviennent pour nous sur cette année d'intégration. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Comment as-tu vécu ta première année au TOEC ?

Louis : «  Je me suis bien intégré dans le groupe. Au début cela a été un peu dur. Je viens de l’US Maubeuge. Je ne suis rentré chez moi que 3 fois cette année et mes parents n’ont pas eu l’occasion de descendre. Mais j’ai trouvé mon rythme. »

 

Guillaume : « L’année n’est pas encore terminée. Jusqu’en décembre cela a été relativement difficile. Mais là ça va mieux. Je viens de Saint Raphaël et je suis autonome pour la première fois de ma vie. Le groupe du pôle est chouette et je me suis bien intégré. Sportivement je pensais que mes entraînements allaient suffire pour progresser mais ce n’est pas le cas. J’aurais pu mieux faire. »

 

Antoine : « L’année a été très bonne. Le groupe est super. J’appréhendais cette année la combinaison études et entraînements. Mais tout est très bien huilé. Et finalement les études c’est bien plus facile que les entraînements. Je m’attendais à avoir mal et je n’ai pas été déçu. Au Racing, j’étais le plus âgé et le plus expérimenté et là dans mon groupe je me suis retrouvé le plus jeune et le plus mauvais. Je n’avais pas l’habitude d’être battu par des filles. C’est super motivant. »

 

  • Pourquoi avoir choisi les Dauphins du TOEC ?

Louis : « Je me suis intéressé d’abord au ranking . Et le TOEC c’est le 1er club de France. Puis j’ai regardé les aménagements scolaires. Il n’y avait pas photo pour moi entre le TOEC, l’INSEP et Dunkerque. Le Pôle espoir du TOEC est aussi très polyvalent. Toutes les nages y sont représentées. Et ça me plaisait de pouvoir travailler les styles des 4 nages.  »

 

Guillaume : « J’ai croisé Raphaëlle Anglade qui est du TOEC et Nicolas Castel l’entraîneur à la COMEN l’année passée. Mais c’est surtout mon coach Yannick qui m’a recommandé les Dauphins du TOEC. Les résultats sportifs y sont bons et surtout il y a vraiment possibilité d’un projet scolaire. C’était aussi l’occasion de voir autre chose, d’avoir un œil neuf. »

 

Antoine : « J’avais le choix pour les études entre l’INP à Grenoble ou l’INSA à Toulouse. A l’INP, il fallait passer par un concours en 3 ans et en cas d’échec, le cursus n’était pas diplômant. Alors j’ai plutôt choisi l’INSA. Et puis j’avais très envie d’aller dans le 1er club de France, d’évoluer dans un groupe. Vivre des championnats avec une équipe de 37 nageurs, d’arriver en masse en compétition, d’avoir une zone de bord de bassin avec nos couleurs, des installations, de vivre cette ambiance TOEC. J’en avais envie. »

 

  • Etait-ce à la hauteur de tes attentes ?

Louis : « Ca me convient parfaitement. J’ai progressé sur le sprint, sur la technique et sur le chrono. Le groupe est très soudé et on fait beaucoup de choses ensemble. Je me sens vraiment encouragé et c’est très stimulant.»

 

Guillaume : « Honnêtement je m’attendais à moins bien. J’ai été surpris. Tout est très bien huilé. Le CREPS, les cours, les navettes, les entraînements. Au CREPS le sport est valorisé. Et au club on est là pour la performance. Tout est mis pour nous donner les moyens de réussir dans l’eau. Jusqu’à présent j’étais dans un cursus plutôt « normal », lycée normal, club normal. Là ça change tout. »

 

Antoine : « Complètement. D’abord j’ai pris des muscles. Et j’ai surtout amélioré mes performances. J’ai gagné une seconde sur 100mètres er 5 dizièmes sur 50. Et puis l’ambiance qui règne dans mon groupe est super. »

 

 

  • Comment vois-tu l’avenir sous les couleurs des Dauphins du TOEC ?​

Louis : « Intégrer peut-être le pôle France. Je voudrais m’approcher des temps de qualification pour les JO » »

 

Guillaume : «Je ne réfléchit pas trop à l’avenir encore. Je préfère me concentrer au fur et à mesure sur le projet annuel. Mon objectif c’est d’aller le plus loin possible et de « taper » des records » Mais j’ai encore beaucoup de travail à réaliser à l’entraînement, en aéro ». 

 

Antoine : « J’y serais tout le temps des mes études, c’est certain. J’aimerais beaucoup pendant ce temps accéder en équipe de France sur 100 et 200 brasse. Et je pense un peu à Tokyo mais je préfère appréhender mes objectifs année par année. »

 

 

Please reload

Archives
Please reload

© 2014 Les Dauohins du TOEC - 54, rue des 7 Troubadours - 31000 Toulouse - tél: 05 61 99 10 10 - fax: 05 61 99 10 14 - localiser - Siret : 34233163400028